Qui sont donc les accompagnateurs anonymes
Des alcooliques, discrets confesseurs athées?
Des personnes qui savent que sont antonymes
Plaisir et destruction à moins d’anti-dater
Le second pour mieux les confondre synonymes,
Reconnaissant les malmener en aparté.

C’est qu’il en faut de l’égarement pour bien pouvoir
Élire des oxymores au rang de sens,
De l’espérance pour substituer ne croire
A l’harmonie et l’inconscience -fer de lance
Des p(r)êcheurs du sensible-, quitte à ne pas voir
Le diable en Dieu si par don viendrait une transe.


 

Is the devil evil? Impossible,
he’s no redundant c(h)aracter.

Advertisements